Vents Nomades

Tour de terre écologique, social et sportif

Vers l´Europe

C’est par les eaux de l’Atlantique que nous rentrons en France, notre bateau se fraye un chemin entre le cap vert, les canaries et Madeira et atteindra Lisbonne le 29 avril 2012.

14 jours sur une mer houleuse…Terrible pensez-vous ? Il n’en est rien car nous voyageons avec Royal Carribean, Vision of the Sea est le nom de notre bateau de croisière ! Nous coulons des journées tranquilles dans cet immeuble flottant, a manger la plupart du temps, a barboter dans la piscine ou le jacuzzi, a la salle de fitness, a notre cours d’Esperanto chaque soir un nouveau spectacle au Masquarade, le théâtre du bateau…Et quand nous ne savons pas quoi faire on se prélasse dans notre cabine ou écrivons…

Très cher pensez-vous ? Non, moins cher qu’un billet d’avion et le transport idéal pour retourner sans se presser vers l’Europe après plus de 3 ans d’aventure ! Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls voyageurs à avoir choisi cette option au milieu des brésiliens et allemands inconditionnels des croisières de luxe…

C’est un autre monde pour nous, un monde d’abondance, superficiel, « du pain (avec saumon et chocolat) et des jeux, voila ce que demande le peuple », c’est ce que nous avons ici, à bord ou les 750 membres de l’équipage se plient en 4 pour satisfaire à nos moindres besoins. Nous nous sentons toutefois un peu malaise à être servi de la sorte. Plus les jours passent et plus les serveurs affichent des cernes sous les yeux par le manque de sommeil, des jeux type club med nous sont proposes chaque jour, apprendre de nouvelles danses, etc. Nous avons eu l’honneur d’être invite a la table du capitaine et partager un diner avec le directeur de la nourriture et des boissons, c’est-a-dire celui qui s’occupe du ravitaillement et de l’organisation des repas, des bars, etc. L’activité principale des personnes a bord : manger et boire, Gianluca a donc un rôle essentiel ! Mais d’autres informations nous parviennent comme 101 litres d’eau sont consommes en moyenne par jour et par personne (piscines, douches, repas compris.), l’électricité à bord est générée par les moteurs, les eaux usées traitées, les aliments périmes sont jetés aux poissons, etc. A Royal Carribean ils prennent l’environnement au sérieux avec l’action « save the waves »qui propose aux passagers d’utiliser au maximum les serviettes de toilettes et de bain, et de ne rien jeter par-dessus bord.

On profite, on mange comme jamais, une vie d’oisiveté…Mais sur notre bateau Vision of the Sea, si près de l’eau je me sens si loin de cet élément et de la nature qui m’entoure. Comme une ile artificielle flottant sur l’Atlantique…